Avertir le modérateur

09/12/2008

Crise financière en Seine-Saint Denis : A qui la faute ?

pc-ps.JPGLe ping-pong, c'est le jeu favori du CG 93!

A qui la faute?

L'ancien président du conseil général Monsieur Hervé Bramy se justifie et dénonce la chasse aux sorcières des socialistes.

Après la présentation mercredi de l’audit financier du cabinet Klopfer à la commission des finances du conseil général du 93, l’ancien président (PC), Hervé Bramy, et Jean-Jacques Karman, le président (PC) de la commission des finances, se sont expliqués, hier matin, lors d’une conférence de presse. Epinglés par ce rapport qui pronostique « une impasse financière et budgétaire à l’horizon 2009 » pour le département une séance extraordinaire du conseil a eu lieu 4 décembre dernier à ce sujet , les deux communistes justifient leurs choix passés.

« si c’était à refaire, nous procéderions de la même manière »

En cause, la dette de 800 millions d’euros de la Seine-Saint-Denis, composée à près de 97 % d’emprunts dits « toxiques » (à taux variables indexés parfois sur des valeurs peu fiables, comme l’inflation aux Etats-Unis, et rendues encore plus risquées par la crise actuelle) contractés par l’ancien exécutif du conseil général. Non seulement Jean-Jacques Karman nie ce pourcentage mais en plus il affirme que, « si c’était à refaire, nous procéderions de la même manière ».

« Sans cela, la fiscalité aurait augmenté »

« Je ne me suis pas enfermé dans mon bureau pour concocter un plan et jouer sur les marchés avec l’argent des contribuables ! enchaîne Hervé Bramy. La nature des emprunts était donnée lors des commissions permanentes où siègent la majorité et l’opposition. »

boxe.JPG
...Surveilles sa gauche!...

C'est une maladie qui touche assez régulièrement les socialistes : l'amnésie rétrograde ou l'amnésie antérograde! De toute façon, faites votre choix...

Hervé Bramy explique que ses choix d’opter pour des taux d’intérêts plus faibles mais variables auprès de la banque Dexia avaient permis à l’époque « d’économiser 30 millions d’euros sur dix ans pour le remboursement des emprunts et la dette a été réduite de 15 millions d’euros ». « Sans cela, la fiscalité aurait augmenté de quatre points », ajoute même Jean-Jacques Karman. « Aujourd’hui, il est encore possible de négocier pour obtenir des taux fixes, nous ne sommes pas pieds et poings liés, contrairement à ce qu’affirme Claude Bartolone », se défend Hervé Bramy. Pour lui, si fautif il y a, c’est… l’Etat, « qui n’a toujours pas compensé les 360 millions d’euros qu’il doit au département au titre de la décentralisation ».

Ces justifications ne convainquent guère Daniel Guiraud, vice-président (PS) du conseil général en charge des finances.
« Certes, il y a toujours la possibilité de renégocier les taux mais le problème en Seine-Saint-Denis est vraiment grave dans le contexte de la crise boursière. Le rapport Klopfer (le même que Montreuil par Voynet) nous a appris ainsi qu’un tiers de la dette est constitué de “swap” et de “snowball”, les crédits les plus dangereux », souligne l’élu. Avec ce type de crédits « extrêmement risqués », selon le rapport Klopfer, les taux d’intérêt peuvent ainsi se retrouver multipliés par cinq ou bien peuvent croître chaque année sans limite.

Cette situation, selon le socialiste, rend le département « vulnérable » dans un contexte où « le budget primitif 2009 sera très très difficile à équilibrer », conclut Daniel Guiraud.

Source :  Le Parisien.

Et pour finir, comme me l'a expliqué un ami : "le siège du président du CG93 s'est joué à une voix près..., l'écart n'est pas suffisant et pour cela il faut affaiblir les cocos pour les prochaines elections..."

Complices mais pas coupables?

To be continued... (à suivre)

14:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu