Avertir le modérateur

01/04/2010

Lettre ouverte d'une audonienne sur les antennes relais.

381052737.jpg

Presque un an après, l'inquiétude sur les installations d'antennes relais refait surface. Pour info, nous avions déjà relayé l'information :

http://notresaintouen.20minutes-blogs.fr/archive/2009/04/07/reunion-publique-sur-les-antennes-relais-sur-saint-ouen.html

Retrouvez la lettre ouverte d'Olivia Le Sidaner (collectif Santé Environnement Saint-Ouen)  adressée aux élus de la ville de Saint-Ouen :

Lettre ouverte aux élus de Saint-Ouen

 

C’est le printemps ! Les antennes fleurissent sur les toits ! Et d’envergure, encore. Plantées au bord du toit de l’immeuble Semiso de l’avenue Gabriel Péri, elles viennent s’ajouter aux quatre autres antennes préexistantes. La nouveauté : les petites nouvelles sont orientées vers mon appartement et vers l’école Bachelet, toute proche. D’ailleurs, depuis leur discrète installation, plusieurs personnes de mon immeuble connaissent d’importants problèmes de sommeil, des bourdonnements et sifflements d’oreille et des douleurs intra-auriculaires. Mais peut-être tout ceci est-il le fruit du hasard.

 

La question est : comment une telle chose a-t-elle pu arriver ? Qui a autorisé l’installation de ces nouvelles antennes ? Et qui prendra la responsabilité des conséquences sanitaires, si elles sont avérées ?

 

C’est drôle. Je me souviens pourtant parfaitement des promesses publiques des élus de tous bords de se pencher sur le problème de la prolifération des antennes relais sur la commune, majoritairement implantées sur les logements sociaux. Un atelier de travail devait plancher sur le sujet en vue de limiter les émissions nuisibles aux riverains. Une charte de téléphonie mobile était censée mettre de l’ordre dans tout cela…

 

Las ! Une fois de plus, les citoyens passent après les intérêts financiers des uns et des autres. Les promesses ne sont pas tenues, et les Audoniens paient la facture.

Et, pour ma part, la facture est très élevée. Dans quelques mois, les bulldozers mettront bas l’ancienne clinique des Rosiers, et l’on édifiera à grands frais un temple associatif, en dépit des protestations et des pétitions des riverains et de nombreux Audoniens, dont je suis. Et, à présent, avec l’arrivée de ces nouvelles antennes, je suis inquiète pour la santé de mes proches, menacés par des ondes qui, si elles sont invisibles, n’en sont pas moins potentiellement dangereuses.

 

Je pourrais déménager, me direz-vous. Oui, la tentation est grande de fuir cette ville qui méprise ses citoyens, et où, pourtant, j’ai grandi et fondé une famille. Malheureusement, il y a fort à parier que, si je mettais mon appartement en vente, la mairie préempterait abusivement mon appartement, m’empêchant de vendre au prix du marché, et donc d’acheter un autre logement dans une autre commune.

 

Quelle option me restera-t-il alors ? Lorsque je serai lasse de contempler le mur aveugle de 18 mètres qui me bouchera l’horizon et aura eu raison de la lumière qui s’engouffrait si agréablement dans mon salon, j’aurai toujours le loisir de contempler par la fenêtre de ma cuisine les grandes antennes, brillant au soleil d’une blancheur arrogante. A moins que je ne choisisse de tourner mes regards vers les volutes de fumée s’élevant de la cheminée de l’incinérateur. 

De bien beaux spectacles en perspective.

 

Olivia Le Sidaner

Habitante du 3 rue Jean (Saint-Ouen)

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu