Avertir le modérateur

10/05/2010

Un conseil municipal à se tirer une balle !

une balle dans le pied 1.JPG

Jeudi 6 mai 2010, nous avons assisté à un conseil municipal sur l’insécurité audonienne à la fois cérémonial et symbolique puisque le lieu, le gymnase de l’Alliance, a été soigneusement choisi non loin de la place du 8 mai 1945 qui fait malheureusement figure d’haut lieu des trafiquants audoniens.

 

Sur 7 délibérations, une seule était attribuée à l’élu PS en charge de la prévention et de la sécurité (2C)*, le 1er adjoint PCF (3B)* et grand Manitou qui détient les clés de la ville surfe d’une délégation à l’autre et dit-il apprend à « …connaitre sa population pour mieux la servir !.. » ou bien peut-être « … pour l’asservir ! ».

 

Quelle noble mission mais parlons-nous de la même population ?

 

Un conseil bien orchestré et cadré avec des interventions d’acteurs locaux et complices, invités à s’exprimer sur la réalité du terrain. Orchestré car à entendre les discours élogieux des intervenants, tout va pour le mieux dans le meilleur du monde audonien ….après avoir rappelé qu’ils avaient été contactés par la municipalité pour intervenir….en toute neutralité naturellement!

 

A se demander s’ils vivent réellement au cœur même des zones concernées, ont-ils oublié les 3 morts de cet été et pourquoi cette mascarade alors?

 CM_insecurite 002.jpg

 

Etait présent, également,  notre député Bruno Leroux, venu à la rescousse d’un groupe socialiste bien inaudible au sein de ce conseil et toujours en quête d’existence au sein de sa majorité.

Il s’en est suivi de promesses, de vœux, d’injonctions et de divergences de la part des élus notamment sur la question de l’installation d’un dispositif de vidéo protection :

 

-       PCF : non mais on réfléchit …….

-       PS : peut-être + appui de Bruno LEROUX favorable

-       Verts : non

                                      

 

Absence remarquée d’une partie de l’opposition qui avait boycottée cette séance, tout en dénonçant ce simulacre par le biais d’un tract distribué à l’entrée du gymnase par l’équipe du groupe ASOTL (Association Saint Ouen en Toute Liberté).

 

Voir le tract repris ici

 

Le reste de l’opposition (le groupe «Ensemble pour Saint-Ouen et Citoyens» (1I-3M)* ) a siégé le temps de se rendre compte de la supercherie et d’ensuite claqué la porte à son tour.

 

La trublionne mais néanmoins sincère et perspicace Elisabeth Auerbacher (3H)* a tenté de ramener l’assistance sur terre ! En vain…

 

Burlesque, les bisounours étaient toujours présents non loin du gymnase, faisant le guet comme à leurs habitudes, comme pour rappeler qu’ils étaient seuls maîtres des lieux ! Un spectacle, désolant et inquiétant…on les a laissés s’installer, bon courage pour les déloger……

 

 

NB : Merci à Olivier Decrock – membre du parti Radical de Gauche de Saint-Ouen - pour le titre de l’article. Pour ma part, j’aurai mis : « Pour la panacée, les audoniens attendront ! »

 

 

Voir le compte-rendu de la réunion des présidents de groupe du 26 avril :

 

 

reunion%2Bpr%C3%A9sident%2Bde%2Bgroupe%2Bdu%2B26%2B04.doc

 

 

Article de presse du Parisien  :

SO_le maire envisage la videosurveillance.JPG

 

 

(*) Veuillez vous reporter sur la bannière ‘Les zélus’ située à gauche.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu