Avertir le modérateur

08/10/2009

On chasse les bisounours?

la chasse aux bisounours.JPGUne opération de police a eu lieu hier sur la fameuse place du 8 mai. La énième opération police…

La chasse aux bisounours (**) est-elle ouverte durant toute l’année ?

Quoi qu’il en soit, je pense que les riverains doivent se réapproprier leur quartier avec l’aide de la mairie, d’une manière ou d’une autre.

SO_perquisition 8 mai.JPG

 

Je vous invite aussi à voir ou à revoir, l’émission « C dans l’air » présenté par Yves Calvi du mercredi 7 octobre 2009 Paris, capitale de la drogue.

 

Lien : http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1270

 

 

Cannabis, crack, héroïne... Quatre millions de Français consommeraient régulièrement des drogues. Un marché évalué, sur les douze derniers mois, à 2 milliards d’euros qui investie, comme à Saint-Denis ou Saint-Ouen, en banlieue parisienne, des quartiers entiers. 
Samedi 26 septembre 2009, aux abords de la cité Arago, à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, deux jeunes hommes âgés de 25 et 28 ans, connus des services de polices, sont tués, en pleine après-midi, au cours d’une fusillade. Ce double homicide - qui pourrait être lié à un trafic de drogue - a soulevé la colère des habitants ainsi que des élus, confrontés depuis des mois à une croissance de l’insécurité et au développement des pratiques mafieuses pour le contrôle des stupéfiants dans le département.
Dans ce quartier, situé entre deux bretelles du périphérique, à deux pas de Paris, comme dans celui proche de la gare à Saint-Denis, les habitants excédés disent tous connaître l’existence de ce commerce qui a transformé peu à peu ces territoires en "supermarchés" des stupéfiants, alors que la consommation et le marché de la drogue explose dans l’Hexagone.

Le chiffre d’affaires de la vente de cannabis, de crack, de cocaïne ou bien encore d’héroïne en France est estimé, sur l’année qui vient de s’écouler, à 2 milliards d’euros, soit autant que les dépenses de l’Etat, pendant la même période, dans la lutte contre la drogue (réparties entre campagnes de prévention, soins et action judiciaire).

David Galtier
Général de brigade à la gendarmerie nationale, sous-directeur de la direction Police judiciaire-gendarmerie.
1.JPG

 

 

 

 

Etienne Apaire
Ma2.JPGgistrat et président de la Mission Interministérielle de Lutte contre la Toxicomanie (MILDT).

 

 

 

Frédéric Ploquin
Grand reporter à l’hebdomadaire Marianne.
3.JPG

 

 

 

 

 

Xavier Raufer
Criminologue et professeur à l’Institut de criminologie de l’université de Paris-II-Assas.
4.JPG

 

 

 

 

 

 

Etonnement on y voit Madame le Maire 1C (*) et son 1er adjoint 3B (*) se balader sur la place du 8 mai comme s'ils avaient l’habitude de s’y rendre !

 

La balade des gens heureux !

 

Remarquez l’inquiétude du 1er adjoint lors de la séquence vidéo (on a l’impression qu’il ne se sent pas en sécurité et pour cause.).

 

Le 17 septembre 2009, la municipalité avait convié les riverains pour parler du réaménagement de la Place de la République, mais aussitôt ils sont interpelés sur la situation de la place du 8 mai, situation exaspérante.  (Voir l’article du site audonien.com ici).

Voir l'album

 

(*) Veuillez vous reporter sur la bannière ‘Les zélus’ située à gauche

(**) Terme employé durant le conseil par l'adjoint au maire chargé de la sécurité (2C)* pour designer les jeunes délinquants.

07/04/2009

Les bisounours sont de retour

le retour des bisounoursII.JPGNos amis sont de retour.

 

Des amis riverains m’avaient annoncé qu’au lendemain de l’opération que la vente de stupéfiants avait repris de plus belle.

Le commerce à Saint-Ouen a le vent en poupe !

 

 

  

 

 

 

 

 

Résultat de l’opération : lire l’extrait du Parisien

 

SO_8mai.JPG

 

Petit rappel :

 

La loi actuelle n’autorise pas la consommation de stupéfiants.

La loi actuelle n’autorise pas la détention de stupéfiants.

La vente de stupéfiants est interdite.

L’acquisition de stupéfiants est interdite.

La culture de stupéfiants est interdite.

03/04/2009

Les bisounours de la place du 8 mai

bisounours.gif

Après Stains et Saint Denis, c’est au tour de Saint-Ouen.

A en croire ce que dit la presse, les opérations coup de poing sur le département de la Seine-Saint-Denis sont en forte hausse.

 

A Saint-Ouen, une descente de police a eu lieu à la place du 8 mai. Une opération qui s’est soldée par une dizaine d’interpellations et de la saisie de drogue. Rappelons aussi que lors de l’inauguration de la médiathèque, il eut des échauffourées entre la police et ces jeunes.

Article du Parisien

SO_8mai.JPG

 

Alors que la veille au soir, nous avons pu assister à un conseil municipal où on présentait le contrat local de sécurité (CLS) ‘Nouvelle génération’.

Un débat fort intéressant donnant lieu à des positions diverses. Pour la municipalité en place, la prévention doit prendre une place a part entière avant la répression.

Or depuis un certain nombre d’année, ne doit-on pas remettre en cause le travail de prévention ? Avons-nous eu des médiateurs ou des éducateurs sur le terrain ? L’action menée dans tous les cas n’a pas porté ses fruits. Comprenant que certains jeunes sont dans des situations précaires, difficiles et de détresse, il ne faut pas oublier que nous sommes dans un état de droit.

La vie des riverains s’est dégradée.

A plusieurs reprises, les riverains ont écrit au maire afin de résoudre cette situation… sans résultat, en fin presque !

Nous pouvons aussi nous interroger sur l’accès de cette place du 8 mai. Une position stratégique car en effet entre sens unique et voie rétrécie, le moindre fait et geste ou même véhicule sont tout de suite repérés. Une prise de décision délicate pour l'élu chargé du plan de déplacement, transports, stationnement, circulation (2A)*.

plan 8 mai.JPG

Depuis l'opération, la police effectue des rondes fréquemment et a investi ce lieu… mais jusqu’à quand ?

Reverrons-nous nos bisounours** ?

 

(*) Veuillez vous reporter sur la bannière ‘Les zélus’ située à gauche

(**) terme employé durant le conseil par l'adjoint au maire chargé de la sécurité (2C)* pour designer les jeunes délinquants.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu