Avertir le modérateur

16/09/2010

La mairie condamnée, les audoniens payent!

condamnation.jpgL’ingérence a encore frappé et nous allons y mettre de notre poche…

 

 

STOP !

 

SO_la ville condamnée à détruire la toiture du marché.JPG

 

 

15/06/2010

AVIPSO vs SEMISO

1616106846.jpg

Lors d’un précédent article datant de juillet 2008 (http://notresaintouen.20minutes-blogs.fr/archive/2008/07/...) , les questions concernant l'urbanisme de la ville de Saint-Ouen sont farouchement défendues par nos deux !spécialistes! en la matière et complètement opposés : la présidente de l'association de vigilance sur le patrimoine et l'environnement de Saint-Ouen (3K)* mais aussi élue de l'opposition et le maire-adjoint chargé de l'urbanisme (3B)* ex-directeur de la SEMISO.

Dernier rebondissement, le 3 mai 2010, l’annulation du tribunal administratif de Cergy-Pontoise de la décision du maire de Saint-Ouen concernant la signature de la convention publique d’aménagement conclue le 8 juillet 2003 avec la SEMISO.

 

 

 

SO_la rehabilitation de la porte de saint ouen stoppee.JPG

Trouvez également le communiqué de la Présidente de l’association AVIPSO et conseillère municipale de l'opposition (3K)* :

 

Chers amis,
Veuillez trouver ci-joint l’article paru dans Le Parisien hier matin au sujet de la ZAC porte de Saint Ouen.
 
Comme vous le savez, je me suis engagé dans un long combat contre la mairie afin d’avoir un beau projet architectural pour l’entrée de ville.

Je me suis engagée dans ce combat aussi et surtout pour défendre tous celles et ceux qui propriétaires de petits biens devaient être exproprié à vil prix pour êtres relogés en HLM ou ailleurs, loin de leur quartier. Je me suis battue contre les modalités d’actions injustes de la mairie, contre le mensonge, contre l’abus de pouvoir et contre l’arrogance et la méchanceté des employées de la ville qui envoyés régulièrement comme mercenaires dans le quartier étaient tachées de missions allant contre tout sens éthique et moral.

La ZAC porte de Saint-Ouen un mauvais projet annulé par le tribunal administratif.
Un point d’arrêt à la destruction d’espaces verts, du patrimoine faubourien, aux simulacres de concertations et aux expropriations aux rabais.

Le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise le 3 mai dernier a rendu son jugement dans la procédure qui opposait  l’association AVIPSO à la ville,

Le jugement :

- annule la décision du Maire de SAINT-OUEN de signer la convention publique d'aménagement conclue le 8 juillet 2003 avec la SEMISO ;
- enjoint à la Ville de SAINT-OUEN de faire constater la nullité (c'est-à-dire la disparition pour le passé comme pour l'avenir) de ladite convention dans un délai de trois mois ;
- annule l'arrêté préfectoral de déclaration d'utilité publique du 15 mai 2006 ;
- annule l'arrêté préfectoral de cessibilité du 19 novembre 2007 ;
- condamne l'Etat à verser une somme de 750 Euros à l'Association ;
- et enfin condamne la Ville de SAINT-OUEN à verser une somme globale de 1.000 Euros à l'Association, Mme SMIGIELSKA et à la SARL IMMO-GROUP
.

Pour conclure cette victoire n’est pas ma victoire mais la victoire de nous tous, de tous ceux et celles qui se sont battues. C’est une victoire pour les audoniens qui pourront enfin à nouveau espérer d’avoir une entrée de ville verte et belle et pour cela il faudra continuer à se battre.

Amicalement

Tiziana Zumbo-Vital

(*) Veuillez vous reporter sur la bannière ‘Les zélus’ située à gauche.

23/11/2009

Que se passe t-il dans notre ville Saint-Ouen.

reuniondocks1_4886.jpgLe Jeudi 19 novembre à  19h (Salle des fêtes Barbara) la ville a organisé une réunion publique sur le projet d'aménagement du quartier "Les Rendez-vous des Docks", en présence du maire 1C (*) et de son 1er adjoint chargé de l’urbanisme 3B (*) (mais aussi architecte de profession). Invités aussi à cette débâcle les architectes Makan Rafatdjou et notre Paul Chemetov à qui l’on doit notre superbe patinoire.

 

Cette soirée a été marquée par plusieurs choses :

 

ü        La prise de parole par des jeunes audoniens très hostiles à la ghettoïsation de ce quartier. A l’heure où bon nombre de villes comme Les Mureaux (78130) détruisent les tours, notre ville Saint-Ouen veut en construire. Associé à cela une circulation « douce » càd propice à une mise en place assez aisée à un trafic de stupéfiant, le résultat risque de décevoir.

 

ü        La position bancale du groupe socialiste qui souhaite reporter le P.L.U. (pour plus d’info allez sur le site http://audonien.free.fr) et qu’il y ait plus de concertation et d’information sur ce projet. L’intervention de l’adjoint au maire chargée de l’environnement 2B (*) a positionné le groupe PS et a ainsi marqué la rupture mitigé au sein de la majorité municipale. Après son intervention, le groupe est sorti de la réunion pour pointer leur divergence avec madame le Maire.

 

ü        Le MoDem par le biais de son élue spécialiste de l’urbanisme 3K (*) (et membre active de l’association AVIPSO) a rappelé la médiocrité des interventions de la majorité plurielle (surtout celle du groupe PS qui rappelons le a voté toutes les délibérations sur le projet des docks ! Alors campagne régionale oblige ?) et sa crainte sur la dépollution des sols.  

 

Pour rappel, l’école Mandéla a été construite sur des sols extrêmement pollués, et s’est vu installer un système de ventilation (ou renouvellement d’air !!!).

 

Un débat passionné où élus, audoniens et associations ont ainsi posé leur protestation!

SO_Haro sur le projet des docks.JPG
(*) Veuillez vous reporter sur la bannière ‘Les zélus’ située à gauche

26/12/2008

Plus blanc que blanc.

mediatheque SO.jpgPlus blanc que blanc! La pub OMO? Non, SO.

 

 

La ville de SO en a tiré les leçons, fini les constructions à l’image de la patinoire. Très forte symbolique, celle-ci vieillit très mal et est laissée à l’abandon. Aucune rénovation en vue, fuite d’eau, rouille…

 

Le HQE (Haute Qualité Environnementale) est le ton donné pour les nouvelles constructions publiques car pour le privé c’est encore une autre histoire. En effet la municipalité n’impose pas encore ce label aux promoteurs pour le parc privé. Dommage, alors que SO connaît une progression fulgurante de son parc immobilier privé, la qualité des immeubles construits est au strict minimum. Vu le prix du foncier imposé, les promoteurs tirent la prestation et la qualité vers le bas.

Bref revenons à notre chère (au sens propre , comme au sens…fig…propre !) médiathèque.

 

Le label HQE impose diverses contraintes :

 

La construction, l'entretien et l'usage de tout bâtiment induisent un impact sur l'environnement, et donc un coût global, que la HQE tentera de réduire ou compenser, au-delà de ce que demande la loi (pour au moins 7 cibles sur 14) et en visant la performance maximale (pour au moins 3 cibles dites "prioritaires"). L'économie d'un projet de construction HQE est donc appréhendée sous l'angle du coût global ; elle tient compte à la fois de l'investissement et du fonctionnement.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Haute_qualit%C3%A9_environne...

 

 

TX Arca® vous connaissez ? non !

 

Définition : Ciment Portland artificiel à propriété autonettoyante par l'action de catalyseurs à base de dioxyde de titane, limitant le dépôt de salissures d'origine organique. Destiné aux panneaux préfabriqués ou aux éléments de béton architectonique.

 

Voulant imposer un architecture qui défie le temps (mauvais exemple : la patinoire), cette médiathèque est revêtue de cette technologie. Beau geste pour l'environnement...

 

Pour plus d'explication : http://www.batipole.com/tx-arca-mediatheque-saint-ouen-mariage-blanc-defier-temps-actualite-2160.html

 

Une doc intéressante :

iconePDF.gif

mediathèque.JPG

29/07/2008

La BRDE visite la Mairie de Saint-Ouen

1848314161.jpg

Mardi 22 Juillet, la brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) perquisitionne la mairie de Saint-Ouen.

Une visite de courtoisie ?

En point de mire, le service de l’urbanisme et la direction financière.

Les acquisitions immobilières de la ville sont dans le collimateur du Procureur de la République. Les enquêteurs ont-ils trouvé des éléments à apporter au dossier ?

Réaction : Monsieur Atayi (DG adjoint des services) minimise l’intervention de la brigade et comme à son habitude la mairie se cache derrière ses gros travaux  (40% de logements sociaux, ses centres de santé et le développement social de la ville) qui  profitent en fin de compte toujours aux mêmes. Ces mêmes personnes qui endettent d’année en année Saint-Ouen (avec la complicité malgré lui du parti socialiste qui vote (comme lobotomisé) toutes les délibérations du conseil municipal).

Sans doute derrière cette opération, la mairie va en profiter pour se porter en victime et en même temps accuser la droite audonienne. Mais ne soyons pas dupe ! C’est belle et bien de modestes propriétaires qui se font spolier.

Quelques liens utiles : http://www.asaintouen.canalblog.com/ et http://www.avipso.org/

Entre libéralisme économique et politique sociale ardue, la maire PC de Saint-Ouen a choisi!

Une question se pose : Qui a porté plainte ?

Nous savons que ce genre de procédure dure très longtemps, mais nous saurons être patients pour avoir des réponses.

To be continued...

L'article du Parisen : le parisien.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu